Acheter en Belgique : Petit guide pour les français qui souhaitent s’installer

Acheter en Belgique : Petit guide pour les français qui souhaitent s’installer

Related Post

  • No related post.

C’est indéniable, de plus en plus de Français décident d’acquérir un bien immobilier en Belgique. Est-ce purement pour une question fiscale ? Quelles sont les démarches à suivre pour acheter en Belgique ? Voici quelques conseils sur les étapes à respecter lorsque vous déciderez de franchir le pas et de devenir propriétaire d’un bien immobilier dans le Plat Pays.villa-terrasse

Procédure d’achat d’un bien immobilier en Belgique

La procédure d’achat d’une maison ou d’un appartement en Belgique diffère de celle appliquée en France comme l’explique très bien Patrick Balcaen gérant de ImmoBalcaen à Jette.

Pour dénicher le bien immobilier correspondant à votre idéal, vous pouvez soit avoir recours au savoir-faire d’une agence immobilière locale soit vous prendre en main et déambuler au gré de vos envies dans les quartiers de la ville belge dans laquelle vous souhaitez investir.

Soyez attentif sinon vous risquez de ne pas remarquer les panneaux affichant « à vendre » suspendus aux fenêtres.

Dès que vous aurez mis la main sur la perle rare, commencera alors la procédure en vue de son acquisition :

L’engagement d’achat

L’engagement d’achat ou l’offre d’achat n’est absolument pas obligatoire. Vous ne signez que si vous le souhaitez. Il s’agit uniquement d’un document légal permettant de vous réserver le bien immobilier. Les frais de transfert correspondent à 20 % du prix de la propriété que vous désirez acheter.

 Le compromis de vente

Le compromis de vente atteste de la vente. Ne vous réjouissez pas trop vite, vous devrez encore signer d’autres documents.

La finalisation du contrat d’achat peut durer plusieurs mois, tout dépend des accords financiers qui ont été conclus.

Vous devrez également vous acquitter de la taxe de droit d’enregistrement. Cette dernière se calcule sur la base du prix de vente. Le montant de la taxe est variable selon les régions.

La caution

Le montant de la caution à l’achat représente entre 5% à 10% du prix du bien immobilier. Tant que l’acte de vente n’est pas signé, la caution est bloquée. Vous ne disposez que de quatre mois pour signer l’acte de vente.

Les documents annexes

Dans certaines régions de la Belgique, vous pouvez êtes contraints d’effectuer des enregistrements supplémentaires, de remplir d’autres documents officiels.

Simplicité de l’installation en Belgique

L’achat de votre bien immobilier étant réalisé, il vous est vivement conseillé de transférer la majeure partie de votre patrimoine en Belgique.

Pour quelle raison ? Votre résidence fiscale sera transférée de la France à la Belgique avec tous les avantages fiscaux que cela comporte.

Dès que vous vous installez dans votre nouvelle ville de résidence, n’oubliez pas de votre inscrire au registre communal. Dans les semaines qui suivent, vous recevrez la visite d’un agent de quartier qui vérifiera que vous vivez bien à l’endroit que vous prétendez.

Vous êtes enfin un citoyen belge. Si vous avez des enfants, vous devez les inscrire en Belgique.

Vos voitures, motos ou autre type de véhicule doivent être immatriculés en Belgique.

Votre participation à la vie sociale belge doit être active et non passive.

 

Alors, heureux de votre nouvelle vie ? Vous avez la nostalgie de la France ? En un coup de Thalys ou encore le récent et économique Izy, vous pourrez profiter des week-ends ou des vacances pour rentrer en France.

 

 

Leave a Comment